Seeds of Mary

🎧 Hë salut tout le monde 🎧

Après une pause au niveau de la publication des articles (pas mal de projet à gérer en cours pour JdT qu’il fallait absolument que je mette en place… Et d’autres annonces encore plus « ouffissimes » à venir… Donc désolée).

Nous revoilà en action avec ce soir le groupe Seed Of Mary !

Le groupe a commencé à voir le jour grâce à Julien (guitariste). Il a déposé des annonces sur internet pour trouver les perles rares et c’est comme ça que le premier line-up à vu le jour avec Xavier à la basse, Arthur à la drum, Jérem au chant et quelques mois plus tard Nico en seconde guitare et voix viennent compléter la formation.

Ils commencent à faire des petites scènes, puis un premier EP de 7 titres sort en 2013.

Ça sera 2 ans plus tard que sort « Choose Your Lie » alors que le line-up commence déjà à évoluer.

Le groupe enchaîne les tournées en France, Belgique et Suisse. C’est avec le nouveau line-up que de nouveaux projets se montent, et c’est « The Blackird and the Dying Sun » le second album du groupe qui sortira en 2017 et qui marque également la première collaboration de Seeds avec son label Klonosphere.

Xavier quitte le groupe et est remplacé par Eliott fin 2017 et ils deviendront le line-up final !

Les tournées s’enchaînent plutôt bien et ils commencent à côtoyer des groupes comme Klone, AQME, Bukowski, 7 Weeks… Et puis y a des p’tits partages de scènes assez dingues dans le genre, Nashville Pussy, Phil Campbell, Foals, Pete Doherty

En 2018 un nouvel EP, puis en 2020 un album qui se terminera d’enregistrer quelques jours avant le confinement, SERENDIPITY.

Pour le nom du groupe, ils m’expliquent qu’au départ, c’était purement esthétique, puis avec le temps et les thèmes abordés par le groupe, ils ont fini par trouver une certaine logique : « seeds » les graines faisant référence à la terre tandis que la figure mythologique de « Mary » évoque la spiritualité. Une certaine rencontre entre le corps et l’esprit donc, qu’on a souvent tendance à dissocier.

On imagine bien que les influences sont nombreuses, mais ils se sont tous mis d’accord sur Faith no More, Alice in Chains, Gojira, Marilyn Manson, les Beatles, David Bowie

Mais c’est aussi leurs influences plus personnelles qui amènent des touches artistiques singulières.

Pour les citer… Ils précisent :

« Le processus créatif repose sur des émotions qui peuvent naître aussi bien à l’écoute d’un morceau de rock que d’une chanson française, d’un film, d’un livre ou d’un moment de vie. On peut donc dire que chaque événement de vie peut conditionner la création d’un morceau, et que les influences musicales sont elles extrêmement larges, même si nous gardons toujours en vue la nécessité d’être cohérents et de ne pas nous éparpiller.« 

La période covid à été frustrante, car quand on ne peut pas défendre un album qui vient de sortir… Erf… Y a de quoi rager.

#ENJOY la situation se lève enfin, on pourra donc espérer voir Seed Of Mary sur scène bientôt ? (Sur notre scène …? À suivre… 😁 )

D’autant que ça ne les a pas arrêté puisqu’ils ont sorti une version acoustique de leur morceau
« Crash » de l’album « Choose Your Lie ». Leur label a été d’un véritable soutien quand l’album est sorti. Malgré l’impossibilité de le défendre sur scène, ils ont pu à plusieurs reprises en parler dans la presse spécialisée.

Niveau projets y a de quoi faire, clips en version acoustique de leurs morceaux, un partenariat pour du booking et aide management, une date de release party à la Rock School Barbey (Bordeaux) le 11 septembre prochain avec les groupes Matrass et Enlightened !

Les Bordelais, c’est le moment de se bouger et d’aller voir !!!

On arrive à la fin… Et comme d’hab c’est le moment anecdotes !

On leur laisse la parole 😁

La fois où, après un concert à Paris, le groupe a été envoyé dans un appart-hôtel à Pantin, un
coin réputé pour sa faune nocturne pas toujours très fréquentable ! Après avoir été scrutés à la
lampe torche à travers notre véhicule par les occupants d’une voiture inconnue et de s’être pris
le chou par téléphone avec le conducteur d’un camion qui bloquait l’accès à notre refuge, nous
avons fini par accéder à l’appartement qui était bien plus vétuste que son annonce ne le laissait
supposer et dont les occupants voisins avaient entamé, à grands renforts de sono, une fête qui
ne se termina que tard dans la nuit. Le camion a été intégralement vidé afin de ne pas tenter les
rôdeurs alentours et son contenu a servi de barricades contre la porte d’entrée de
l’appartement et tout le groupe a dormi dans le même lit pour se protéger aussi bien du froid
que des attaques nocturnes éventuelles !! Une nuit pleine de sérénité, donc…
Dans un autre genre, en plein concert à Rennes au Mondo Bizarro, la sono a été possédée par
le démon et envoyait fréquemment un son qui pourrait ressembler à celui d’une cloche de
batterie, de façon totalement aléatoire et imprévisible. Les premiers coups, nous nous tournions
tous vers Aaron par réflexe, lui qui ne comprenait pas pourquoi tous ces regards accusateurs
grondaient dans sa direction ! Nous avons vite compris que cela venait de la sono, même si je ne saurai pas du tout expliquer à quoi cela était dû ! C’est donc difficile d’expliquer ça sorti de
son contexte, mais quand on a revu la vidéo du concert le lendemain, avec nos morceaux
ponctués de sons intempestifs et incompréhensibles, on a tout de même bien ri !
Enfin, je pourrais terminer avec un événement survenu ce week-end alors que nous nous
rendions à la salle L’Accordeur pour 2 jours de résidence. Dans notre camion, à l’entrée de St
Denis de Pile, nous avons tous entendu un coup de feu venir de la droite de la route. C’était ni
plus ni moins qu’un gitan qui venait de shooter au fusil et à bout portant un pigeon qui avait eu
le malheur de passer dans le coin. Attention, nous ne tenons à faire de torts ni aux gitans ni aux
pigeons en dévoilant ces faits, mais admettez qu’une telle situation ne manque pas d’un certain
potentiel comique !

En attendant de les voir remonter sur scène je vous laisse aller jeter un œil et une oreille à leur chaîne Youtube et tous leurs réseaux sociaux.
C’est maintenant encore plus que jamais qu’il faut soutenir les artistes !

Je le rappelle également, JdT Music est en pleine- construction pour un label music qui « pense et agit » autrement. Si vous vous sentez l’âme allez jeter un œil sur le projet, partagez le ou si vous avez la possibilité de faire un don (même 1€ peut tout changer) !

Retrouvez leur dernière vidéo youtube

Et profites-en pour t’abonner à leur chaîne

Visiter leur page facebook

Leu Insta aussi !

Et fais toi plaisir sur Spotify

Ou même Deezer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s