The Elapsed Time

🎧 Hë salut tout le monde 🎧

On est vendredi et comme tous les vendredis et les mardis c’est une nouvelle chronique autour de la musique.

Et ce soir on va parler de The Elapsed Time (alors avec mon anglais approximatif j’vous raconte pas ce que ça donne quand j’essaie de prononcer ce nom à haute voix… Du coup heureusement que cette chronique est écrite… 😅).

Du coup, vous avez pris le pli et vous savez par quoi on va commencer ? Beh oui les présentations!

Arcange au chant, Mathieu Guitare Lead, Raphael Guitare rythmique, Morgan à la basse et Jean-Baptiste à la drum

Pour la petite histoire, oui alors… Avant d’aller plus loin y a eu des changements de line-up « toussatoussa » donc je vais citer des gens qui maintenant ne sont plus là… Bref je vais tenter d’être claire… Nan parce que je me suis même emmêlée les pinceaux en tentant de trouver les bonnes personnes, qui était qui pour mettre leurs bons Facebook « perso »… Et je trouvais pas le batteur 😭!!

Bref… On respire… GO !

Ils se sont formés en 2015 avec Matthieu (Toujours là), Thomas (EX batteur), Morgan (Toujours là) et un deuxième Thomas (plus là) qui était au chant et à la guitare rythmique.

C’est en 2018 que le deuxième Thomas quitte le groupe et est remplacé par Pol, Raphaël débarque (et est toujours là).

Ça tourne pas mal pour eux puisqu’ils enchaînent les dates, les festivals et un petit EP qu’ils ont appelé « At the end of the way ».

Puis en 2020 Pol part et laisse sa place à Arcange au chant et le premier Thomas est remplacé par Jean-Baptiste le batteur actuel… (Ça va…? vous suivez ? 😁 j’en vois un dans le fond qui compte les mouches c’est normal ? T’as décroché garçon c’était trop compliqué pour toi ?).

Et tout ça s’est passé dans un petit village à la campagne… À Luçon…

C’est à 47 min de La Rochelle (par la D50) ou 48min si tu passes par la (D10A)… Hein ? Pourquoi je parle de ça ? Ah bah pour tous les parisiens qui désertent la capitale ça peut toujours servir. La Rochelle ils verront de quoi je parle, que si je cite « Saint Denis du Payré », ils vont tout de suite moins bien capter… Faut désengorger la Bretagne, du coup on tease les autres régions comme on peut.

Pour ce qui est de leur nom, mise à part la traduction littérale qui parle du temps qui passe, qui s’écoule. Ils ont surtout trouvé en ces mots quelque chose qui réussisse à les souder… Quelque chose qui résonne assez pour transmettre leur passion et réussir à partager leurs émotions au public et entre eux.

Niveau influences dans le groupe on se situe sur du While She Sleeps, Comeback kid, Casey, Counterparts ou encore Being as an ocean.

Pour ce qui est de la période cataclysmique… Bon on va pas se mentir c’est pas la grande marrade !

En réalité, je ne sais pas si les gens arrivent à se rendre bien compte… C’est vrai qu’en tant que public on gueule on gueule parce qu’on veut pouvoir ressortir… On veut aller en concert.

Mais pour les musiciens c’est autre chose. Le manque de la scène c’est comme un manque d’une partie d’eux. C’est une partie intégrante de ce qu’ils font, on ne peut pas enlever cet aspect.

Il faut se dire que lorsque des zicos sont sur scène, ce n’est plus les mêmes… Ils entrent dans un autre monde, un monde qui devient nécessaire à leur vie. C’est leur thérapie, ce sont des moments uniques qui n’appartiennent qu’à eux, et qu’ils choisissent de nous partager, ils choisissent les moments où ils partagent certaines émotions.

Aussi étrange que ça puisse paraître quand on est face à une salle de 200 … 500… 5000 personnes, en réalité l’échange est très intime… En tant que public on apparaît comme une seule entité, et ils échangent avec nous une passion qui les prends aux tripes.

C’est donc parfaitement compréhensible que la scène, puisse autant manquer.

Mais ils ne se laissent pas abattre. Ils ont réussis à trouver une autre façon de communiquer entre eux et d’enregistrer pour continuer à faire vivre le groupe.

Ce qui est très important, au delà du fait qu’ils sont musiciens dans le même groupe, c’est que se sont des potes avant tout. On pourrait croire que d’essayer de se voir, par visio ou répètes suffit … Mais non. Dans ce cas on reste juste un groupe de travail… Ils sont bien plus que ça.

Ils sont potes, et en dehors du groupe, ils s’invitent les uns chez les autres, partagent des moments de leur vie perso, échangent sur d’autres choses que la musique. Ils renforcent leur liens, ce qui pour leur part, leur permet encore plus de les souder dans le groupe.

Niveau projet, ils devraient cette année enregistrer une musique et en faire un clip, qui symboliserait le dernier album.

Un EP viendra voir le jour juste après et … On m’aurait confiée que toute l’image de The Elapsed Time changerait… 🤔

De la typo… Au merch, en passant par le logo, pochettes d’albums… Affaire à suivre donc !

On arrive à la fin de l’article et ça va être le moment des anecdotes… Je leur laisse donc la parole 😄.

La fois où nous sommes parti à Rennes au Mondo Bizarro , Thomas (ex batteur) nous a sorti une phrase qui a marqué les esprits et nous a dit en arrivant en plein centre de Rennes, en regardant les immeubles : « Woooaaa… C’est vachement grand.. » Pour dire qu’il n’était jamais sorti aussi loin à cette époque haha !

On clôture définitivement la chronique avec la vidéo qu’ils ont choisi de mettre en avant ainsi que tous leurs réseaux sociaux ! On hésite pas on soutient par un like, par un partage, on oubli pas que c’est (pour l’instant) le meilleur moyen de leur offrir de la visibilité et de faire parler d’eux! GO !

Leur page Facebook 👇

Leur page Instagram 👇

Leur Bandcamp 👇

Leur chaîne Youtube 👇

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s