Ma lettre à la scène…

Depuis quelques mois, je vois beaucoup de choses sur toi sur mes réseaux sociaux.

Certains disent que tu leur manques, certains finissent par t’oublier.

Et puis il y a ceux qui te comparent à d’autres entités qui ont le droit d’exister, de se produire alors que toi… On ne cesse de t’apprendre des mauvaises nouvelles… De te faire espérer que tu pourras recevoir tous ces artistes pour que tu puisses enfin les mettre en avant, partager avec eux des moments uniques, les supporter, les éclairer, les voir donner tout ce qu’ils ont, admirer le public qui les applaudit… Mais que finalement… Tu n’auras pas cette possibilité… Ce droit.

Aujourd’hui, le peu de chose qu’on t’accorde est bien différent… Tu ne comprends pas tout ce qui se passe autour de toi… La lumière s’allume… Tu espères… Mais elle s’éteint aussitôt.

Ce n’était que les bénévoles qui passaient…

Un jour, elle se rallume… Et puis tu vois toutes ces personnes… L’espoir revient, mais quelque chose a changé. Ils n’ont plus de visage… Ils ne s’approchent plus… Tu ne détectes plus l’étincelle dans leurs yeux, tous l’avaient en te voyant… Ils te chérissaient tant.

Tu profites cependant de tout ce petit monde qui te parcourt … Tu profites de chaque note jouée… Et puis le moment de voir enfin la foule se ruer proche de toi arrive…

Mais rien… Ils n’ont plus le droit de venir vers toi… Tu ne comprends pas…

Ils n’ont plus le droit d’être proche les uns des autres… Tous séparés, tu ne peux plus regarder cette foule qui te transcendait. Tu ne vois pas leur visage à eux non plus… Et maintenant… Plus de saut… Plus de cri… Pourquoi plus personne ne bouge ?

Ma scène… Ma belle… Toi qui as pu vivre tant de choses… Avant même que je naisse… Avant même que nous fassions connaissance, nous n’avons plus le droit aujourd’hui de te toucher.

Le peu d’autorisation qu’on nous accorde, nous ne pouvons plus t’approcher, nous devons être assis… Loin de toi… Loin des autres… On se sent comme des adolescents à qui on refuse un amour qui est jugé trop immature à qui on demande de s’éloigner…

Mais on ne veut pas ! On n’y arrive pas.

Tu es notre meilleure partenaire, certains travaillent avec toi… Mais ils ne peuvent plus gagner leur vie, car on nous demande de rester chez nous.

Nous sommes tous conscients que c’est une question de “sécurité”… Mais doit-elle pour autant, se faire au détriment de ce qui nous unit ? De ce qui nous transcende ? De ce qui nous fait vivre ?

Pourquoi des plus grandes que toi peuvent-elles encore admirer des foules ? Pourquoi je dois me tenir si loin de toi ? Pourquoi même dans certains endroits je ne peux que te regarder derrière des vitres d’une pièce éteinte, te voir prendre la poussière ?

Tu veux nous voir, tu veux nous sentir… Et nous… Nous voulons continuer à profiter de toi…

On nous le refuse… Même si nous respectons les conditions imposées… Il y a toujours une excuse pour fermer les portes de chez toi dans un vacarme immense… le même qu’un dernier battement de cœur quand on m’annonce que les dates ne se feront pas.

Alors on tente de s’adapter, on se rend bien compte que de crier ne sert à rien…

Alors je croise les doigts pour que personne ne t’oublie, pour que tous ceux qui ont été là avant notre séparation, le seront encore quand nous pourrons revenir te voir…

Que nous serons tous encore soutenus par ce public.

En toute fin d’année 2020… nous avons passé du temps ensemble… C’était incroyable d’être si proche de toi… Une véritable thérapie par le bonheur.

Une prière… Un espoir… Défends-toi, je t’en supplie… Allie toi à nous TOUS pour que rien ne s’arrête… Même si les conditions sont particulières, nous sommes prêts à tout pour continuer de profiter de chaque moment avec toi !

J’en profite pour partager avec vous, ce moment de bonheur qu’a été de la revoir, que personne n’oublie de se battre pour que nous puissions continuer à vivre.

La musique n’est pas qu’un passe-temps. Elle est une vie entière pour beaucoup d’entre nous… Il ne suffit pas d’être en colère contre le Puy du fou… Il ne suffit pas de s’inquiéter pour le Hellfest… Il y a des MILLIERS d’autres scènes en dehors de ça… Et elles ont besoin de vous… Les musiciens ont besoin de vous… Tous les métiers du spectacle en ont besoin.

N’oubliez pas… à chaque fois que vous allumerez Spotify… Deezer… Youtube… Derrière vos titres préférés, il y a des équipes entières qui attendent de pouvoir revivre… De pouvoir retravailler… Pouvoir encore vous transporter.

Merci à toutes et tous

Laurenn Laf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s